EN DIRECT DE NOTRE FUTURE FERME

15/03/2022



Nous avons acquis une bâtisse au cœur de l’Ardèche, dans le village de St Genest Lachamp, à 10 minutes en quad de nos bureaux.

Pour tout un tas de raisons : parce que nous aimons la terre, parce que rénover une bâtisse nous plaît, parce que redonner vie à une châtaigneraie abandonnée est un rêve, parce qu’ici c’est une terre pour y faire du fromage de chèvre, parce que c’est notre part pour tenter de ramener de la vie dans nos campagnes, parce que le village se meurt à l’instar des campagnes françaises dont la moyenne d’âge est effarante, parce que nous aimons la nature.

Les démarches administratives ont été particulièrement longues (la France quoi…) mais nous y sommes arrivés !

Ce projet est un projet de longue haleine.
On ne remet pas en état une centaine d’hectare de terres en un claquement de doigts.
On ne rénove pas une bâtisse en un coup de cuillère à pot.
On ne construit pas une chèvrerie à la va-vite…
Tout est à faire et c’est ce qui nous plaît.
Nous sommes peut-être fous…
Peut-être aussi que s’il n’y avait pas des fous comme nous et comme tant d’autres, rien ne se ferait et la bâtisse tomberait en ruines, ou se serait vendue en résidence secondaire.

Nous avons débuté à l’automne 2021 par la remise en état d’une petite parcelle de châtaigniers.
Puis nous avons enchaîné par la reprise de l’accès, 2 kms de pistes jusqu’ici difficilement praticables (quand on vous dit que c’est un paradis perdu, c’est vrai !).

Ce début d’année 2022 a été consacré au terrassement autour de la bâtisse pour préparer le chantier de maçonnerie qui se profile. Christian notre ami terrassier a œuvré avec sa qualité légendaire. L’objectif était d’assainir les murs en pierre et de préparer la suite. Alors forcément nous avons travaillé et retravaillé sur des plans, nous avons vidé la bâtisse de tout ce qu’elle contenait, défini comment sera géré le captage de la source, commencé à réfléchir aux solutions énergétiques adaptées au lieu et au changement climatique, fait fabriquer aussi la cabane pour les ânes qui doit désormais être installée…

Manon de son côté, que vous pouvez voir sur la photo en stage pratique chez Léo, poursuit sa formation caprine, en théorie et sur le terrain au contact des chèvres qu’elles souhaite accueillir à la ferme : les chèvres du Massif Central.

Les choses se mettent en place, elles se feront et nous avons déjà un immense plaisir à partager cette aventure avec vous.

Dans l’espoir qu’un jour nous pourrons vous inviter sur ce lieu !

En attendant, vous pouvez retrouver des informations supplémentaires au lien suivant : FERME CONCHIER
Et qui sait, peut-être êtes-vous porteur de projet et souhaitez-vous rejoindre la « communauté agricole » que nous souhaitons créer ? Si c’est le cas, n’hésitez pas, l’avenir appartient à celles et ceux qui osent 🙂