Regard sur la Brousse du Rove

31/08/2018

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La Brousse du Rove a obtenu son AOC grâce à un cahier des charges exemplaire. Les élevages caprins jouent un rôle essentiel dans l’entretien des territoires et la prévention des incendies. Voici une démarche portée par des producteurs engagés et soutenue par le mouvement Slow Food.

Il a fallu définir une aire géographique (compris dans les départements des Bouches du Rhône, du sud du Vaucluse à l’Ouest du Var). Il a fallu établir un cahier des charges très strict : lait cru, race du Rove uniquement, alimentation en pâturage, aucune alimentation à base d’OGM…

Le village du Rove est le berceau de la race caprine du Rove. Au fil des siècles, la chèvre s’est façonnée dans ses collines y puisant son caractère et sa rusticité. C’est la seule race à avoir pris le nom de son terroir.

Le passé pastoral du Rove est riche et a connu son apogée au début du XXème siècle où près de 4000 chèvres étaient recensées pour 400 habitants.

L’important de cette histoire, c’est qu’aucun industriel n’est derrière un terroir, des chèvres et des êtres humains et le fruit de leur labeur.

Et cela convient à merveille à la philosophie et à l’engagement de L’Art de la Fromagerie

Voir la Brousse du Rove en détails sur notre site internet